Tous les articles

UN TROPHÉE POUR UNE PERLE

4 juin 2015 à 10 h 09 min par Sawsane Yata

Le 22 mai dernier, alors que le festival international du film battait son plein, le maire de Cannes a remis un trophée à une de nos compatriotes qui porte haut les couleurs de notre pays dans le domaine de la création joaillière.

« C’est une récompense qui donne envie de continuer de créer et de plaire. » C’est ainsi que Mouna Marini – la créatrice de la marque Beads of aquarius – après avoir pris conscience de l’honneur qui lui avait été fait, a répondu à notre première question.

Coup de projecteur

« Les artisans font leur cinéma », c’est dans le cadre de cette opération voulue par le maire de Cannes, David Lisnard, que Mouna Marini a reçu le trophée du meilleur artisan de l’art. Un magnifique trophée en verre exécuté par des artisans locaux, les fameux souffleurs de Biot, pour récompenser les initiatives locales contribuant à l’organisation du festival de Cannes dans le domaine de l’art, dans le sens très large du terme. Ainsi ce sont huit lauréats qui ont été distingués, parmi eux, et dans la catégorie art et accéssoires, notre Mouna Marini nationale, ancien mannequin casablancais, qui a raflé le trophée pour ses créations uniques de bijoux fantaisies. Son crédo ? La perle. La perle sous toutes ses formes et de toutes les couleurs. L’idée de travailler avec cette richesse antique lui est venue en Guinée-Conakry, alors qu’elle s’y installait avec son mari pour un déplacement professionnel.

Les perles du verseau

En voyant les béninoises vivant là-bas réaliser des ceintures de protection contre le mal ou pour être plus fertiles – avec des perles qu’elles peignaient elles-mêmes – Mouna tombe sous le charme. Elle intègre d’abord les perles par petites touches dans ses collections de vêtements. Puis, à l’aube d’une énième nouvelle vie, en Côte d’Ivoire cette fois-ci, elle fait une rencontre qui lui permettra de se consacrer entièrement à la confection de bijoux à base de perles de couleurs. Son art s’est sophistiqué au gré des postes de son mari, de l’océan Indien, à l’Amérique latine en passant par l’Afrique de l’Ouest, pour atteindre le niveau qu’on lui connaît aujourd’hui. Elle a absorbé les cultures de chaque pays où elle stationnait et s’est enrichie de chacune de leurs composantes pour traduire aujourd’hui avec des colliers, des boucles d’oreilles ou des bagues, l’immense patrimoine de ces sociétés et de leurs civilisations. Patiemment fabriqués par les fines mains de la créatrice, les colliers – colorés, symboliques, imposants – sont de véritables pièces de maître, et plus apparentées au plastron qu’au simple collier d’ailleurs. Les boucles d’oreilles, longues ou larges, sont comme brodées et sont travaillées avec des agathes du Brésil, des turquoises du Mexique, etc,

Un travail si fin et original que des actrices comme Sarah Jessica Parker ou des Fashion addict comme Chloé Kardashian, immédiatement séduites, ont décidé de porter les créations de notre marocaine pendant les fameux Ammy Award et Golden Globe.

Les magnifiques pièces (souvent uniques) de Beads of aquarius (Perles du verseau en français, en référence à son signe astrologique et à celui de sa fille) sont vendues sur plusieurs sites marchands. La liste sur www.beadsofaquarius.com/

  • Credit photo Marc Revy Credit photo Marc Revy
  • Premonition statement necklace Premonition statement necklace
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Queen of Africa necklace - Credit photo Yasmine Bennis Queen of Africa necklace - Credit photo Yasmine Bennis

Sawsane Yata

Commentaires

Nouvel article !

title Post

  • Fatima benabdellah
  • >Mode
  • 04 Dec
 

CLIMAT : LE MAROC S'ENGAGE A RÉDUIRE DE 13% SES EMISSIONS A L'HORIZON 2030

  • auteur Sarah Duclaux Larive
  • ACTU
  • 03 mer
 

WOMEN'S TRIBUNE: 3 QUESTIONS A FATHIA BENNIS

  • auteur Khadija Alaoui
  • Figures d'illi
  • 04 jeu

Nouvel article !

Opta Team : Messi s'abonne, Neymar

  • auteur Fatima benabdellah
  • Mode
  • 04 Dec