Tous les articles

ANFASS DEMOCRATIQUES CONSACRE SON UNIVERSITE A LA « JUSTICE SOCIALE »

12 mai 2015 à 18 h 01 min par Géraldine Dulat

Le Mouvement Anfass Démocratiques organise son Université régionale de printemps autour du thème "La justice sociale: quels enjeux?", le 15 mai à l'hôtel Amphitrite à Skhirat. 3 questions à Leila Zizi, 25ans, membre du bureau de Anfass Démocratiques.

ILLI: Pourquoi avoir choisi le thème de « justice sociale » pour cette journée de rencontre en 2015?

Leila Zizi: Le Mouvement Anfass démocratiques travaille sur la proposition de politiques publiques, sur leur évaluation, sur les thématiques des services publiques, … bref sur un apport politique, économique et social avec un nouveau souffle. A travers notre manifeste constitutif, la justice sociale occupe une place centrale : « … nous nous réunissons, soussignés, pour œuvrer à construire un Maroc : … Où tous les citoyens jouissent de tous les droits humains, tels universellement reconnus. Où se respecte le principe de l’égalité Homme/Femme, le droit à la différence, où est tenu compte le vivre ensemble,  où sont garantis les droits des minorités (religieuses, ethniques, …), dans le cadre d’un État civil séparant la religion de l’Etat, garantissant la liberté de conscience et la libre pratique religieuse à tous. Ayant une économie solidaire, encourageant l’initiative, récompensant l’excellence, éliminant toute forme de rente et garantissant une vie digne à tous les citoyens. Où est reconsidéré le service public, comme droit du citoyen et comme moteur essentiel de la roue économique nationale, et en tête : l’école et l’hôpital publics … Qui garantit aux marocains une justice libre, indépendante et impartiale, sauvegardant la dignité des citoyens et garantissant leurs droits. Où les citoyens sont égaux devant le système fiscal, chacun selon ses capacités … ». En outre, l’ONU célèbre la journée internationale de la justice social le 20 février de chaque année, ce qui reste une date très symbolique pour nous. Pour toutes ces raisons, nous avons jugé utile de tenir notre université de printemps autour de cette thématique.

Illi: Qu’attendez-vous des différents participants invités à s’exprimer à ce sujet?

LZ: Nous avons d’éminents intervenants dans plusieurs domaines : économistes, démographe, experts en droits humains, militants altermondialistes, députés. Ainsi, souhaitons-nous traiter de ce sujet de la justice sociale sous différentes facettes. Nous avons produit pendant les 2 dernières années plusieurs propositions, notamment concernant des services publiques comme l’école ou l’hôpital, la planification stratégique, un cadre de référence en matière de politiques économiques, ce sera aussi l’occasion de discuter et de juger de nos propositions.

Illi: Question subsidiaire: que pense l’association Anfass Démocratiques du projet de réforme du Code Pénal marocain en cours?

LZ: Notre position est claire sur ce sujet. Nous avons initié un communiqué le lendemain de la publication de l’avant-projet avec des partenaires et des citoyens, et nous avons été les premiers à relever les problématiques graves de ce texte.Nous avons également fait plusieurs déclarations (iciici et ici par exemple) où nous avons jugé le texte de « passéistes, hors de temps de l’évolution sociétale du Maroc ». Nous sommes aujourd’hui dans une phase de proposition d’alternatives à ce texte et en parallèle en train de mener un plaidoyer chez les groupes parlementaires, car nous savons, tous démocrates que nous sommes, que le débat devrait se passer principalement au parlement.

Géraldine Dulat

GD, Red’chef d’Illionweb.ma, possède un œil laser bionique validé par une échographie durant sa période fœtale. Ce qui lui en fait trois, donc. Elle a trépigné sur place pour un site web généraliste féminin lors la période FDM après avoir bossé pour la réforme du Code de la Famille et de la Nationalité qu’il fallait désormais faire rayonner dans le monde intergalactique. Elle en parlait à Aïcha Sakhri, fort d’accord par ailleurs, durant mille et un jours. C’est grâce à Dalia medias qu’elles ont pu se lancer dans l’aventure en février 2011, avec la V1. Illionweb.ma défend une féminité universelle et mixte où les droits des femmes sont considérés des droits humains. Ce qui n’est pas encore le cas pour tout le monde, non, non, non.

Commentaires

Nouvel article !

title Post

  • Fatima benabdellah
  • >Mode
  • 04 Dec
 

STING, AN ENGLISHMAN IN MAWAZINE

  • auteur Houda Belabd
  • Culture
  • 12 mar
 

UNRWA ASSISTE LES CIVILS DE YARMOUK

  • auteur Houda Belabd
  • ACTU
  • 12 mar

Nouvel article !

Opta Team : Messi s'abonne, Neymar

  • auteur Fatima benabdellah
  • Mode
  • 04 Dec